Le choix de votre huile moteur est une étape incontournable avant d’effectuer votre vidange. En fonction de la motorisation de votre véhicule, essence ou diesel, du modèle de celui-ci et des préconisations constructeurs, choisissez votre huile moteur par norme et/ou par viscosité. 

Un vaste répertoire d’huiles multigrades s’offre à vous avec des combinaisons complexes d’huile de base et d’additifs comme des détergents et des antioxydants. 

L’huile 5W30 est un bon compromis pour une utilisation standard de votre véhicule. C’est une huile populaire grâce à sa polyvalence et son usage en toutes circonstances. Moins populaire l’huile 0W40 est plus adaptée à des températures extrêmes et des conditions d’utilisation moins communes. Néanmoins, tout dépend de votre style de conduite, du climat de votre région et de votre véhicule. 

Différences de viscosité à basse température

La viscosité d’une huile apparaît sur tous les bidons d’huile moteur. Le chiffre qui précède la lettre W (Winter) indique la viscosité de l’huile à basse température. La 5W30 possède une viscosité plus élevée à basse température que la 0W40. Autrement dit, elle est plus épaisse et son écoulement n’est pas aussi efficace durant des périodes hivernales avec des températures très basses. 

Ce qui n’est pas le cas de l’huile 0W40 recommandée pour les régions froides. Sa fluidité rapide à froid, au démarrage du moteur, est extrêmement appréciée même quand les températures extérieures sont glaciales.

Différences de viscosité à haute température

Le chiffre après le W indique la viscosité de l’huile à chaud. Plus le chiffre est élevé, plus l’huile résiste à une dilution à haute température, elle résiste mieux à l’amincissement et protège donc les pièces mécaniques avec efficacité. C’est le cas de la 0W40 qui résiste mieux à la chaleur par rapport à la 5W30. C’est une huile recommandée pour les régions chaudes.

0W40 ou 5W30 : quelle huile est la plus économique ? 

Il est difficile de déterminer si une huile est plus économique qu’une autre puisque de nombreux paramètres entrent en jeu : style de conduite, climat, préconisations du constructeur, ancienneté du véhicule, etc.

Toutefois, le niveau de viscosité détermine les économies de carburants potentielles. Les huiles moteur moins visqueuses, c’est-à-dire plus fines, ont tendance à être plus économiques en carburant. La résistance à l’écoulement est plus faible, l’huile circule mieux dans le moteur et réduit les frottements entre les pièces du moteur, réduisant par la même occasion la consommation d’essence.